Laurent Favre-Mot

Between the chocolate mustache-topped sable sandwich cookies that resemble an inside-out Oreo, the “f*cking dark” chocolate tarts topped off with chocolate skulls, or a lemon cream in between sesame madeleines disguised as a hamburger, this pastry shop can feel a bit too self-consciously cool. Thankfully, the sweets mostly deliver, and the tattooed and bearded eponymous pastry chef is present most days, and gracious. The deconstructed cheesecake inside of a Camembert box is an interesting take on a ubiquitous dessert, and the fresh fig tart with dragées rich with an intensely vanilla cream in a crisp, not-too-sweet shell. Pastries taken to-go are packaged in reusable plastic pencil cases adorably slapped with a robot sticker. In yet another departure from his peers, Laurent Favre-Mot will be offering a limited savory lunch and brunch in the back room of the pâtisserie.

— Catherine Down, October 2015 

Practical information

Address: 12 Rue Manuel, 75009
Nearest transport: Saint-Georges (12), Notre-Dame-de-Lorette (12)
Hours: Closed Monday; Open Tuesday-Saturday 10:30am-8pm and Sunday from 9am-4:30pm
Telephone: 01 40 16 13 36
Average price for lunch: 10-19€
Website   Facebook

Reviews of interest

Table à Découvert (2015) “Préparée à base d’un chocolat chuao, la ganache est très dense, très chocolatée et pas trop sucrée, un peu acide aussi. Elle est posée sur un appareil type pâte à cookie enrichie il me semble d’éclats de fèves de cacao. Et sur le dessus, c’est une mousse au chocolat au lait addictive. Ce qui avait marqué les esprits de la pâtisserie de Laurent Favre-Mot (c’est ce que j’ai lu ici ou là), c’est cette tête de mort en chocolat (pleine je précise, comme un énorme carré de chocolat dans lequel on croque).”

Painrisien (2015) “Au delà de la créativité, Laurent Favre-Mot a bien compris l’essentiel pour réaliser une pâtisserie savoureuse: la fraicheur et la qualité des matières premières. Chocolat pure origine Chuao, pistache de Bronte, fraises des bois françaises, … autant d’ingrédients qui justifient sans doute les tarifs très parisiens pratiqués ici, avec des pâtisseries individuelles proposées entre 5 et 7 euros.”

Paris Bouge (2015) “Le mantra de la maison ? Du fun tout en dé-sucrant chaque création pour se délecter sans culpabiliser. Alors on rééquilibre en utilisant le sucre naturel des fruits, en proposant des appareils non sucrés rehaussés par d’autres éléments bien édulcorés.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *